• À venir

  • Actuellement

  • Année 2016

  • Année 2015

  • Année 2014

  • Année 2013

  • Année 2012

  • Année 2011

  • Année 2010

  • Année 2009

  • Année 2008

  • Année 2007

  • Année 2006

  • Année 2005

  • Année 2004

  • Année 2003

  • Année 2002

  • Année 2001

  • Année 2000

  • Année 1999

  • Année 1998

  • Année 1997

  • Année 1996

  • Année 1995

  • Année 1994

  • Année 1993

  • Année 1992

  • Année 1991

  • Ce matin...

    12 novembre 2011 - 8 janvier 2012

    j’ai assisté à la destruction du monde en spectateur attentif, et puis je me suis remis au travail

    [English Below]
    Ce matin j’ai assisté à la destruction du monde en spectateur attentif, et puis je me suis remis au travail
    Éric Baudelaire, Jeremy Deller, Harun Farocki, Élise Florenty, Hans Haacke, Franck Leibovici, Olivier Menanteau, Frédéric Moser & Philippe Schwinger, Julien Prévieux, Bruno Serralongue, Sean Snyder, Taroop & Glabel, Carey Young
    Commissaire : Keren Detton

    Le titre de l’exposition est tiré du Journal de Franz Kafka mais il résonne de manière très actuelle. À l’ère des flux médiatiques et de l’information en temps réel, la production d’images est prise en charge par un nombre croissant de journalistes, reporters, amateurs, et leur diffusion investit une multitude de supports. Cette multiplication d’images documentaires conduit à s’interroger sur la force politique des artistes. Quelle serait aujourd’hui la fonction de l’art comme moyen de représentation ? Quel rôle les artistes peuvent-ils encore jouer dans la médiation du réel ? L’exposition réunit des artistes attentifs aux effets médiatiques d’« invisibilisation » d’une situation collective, historique ou sociale.
    Les œuvres présentées mettent en avant des manières de s’inscrire dans le réel grâce à différents outils aux usages détournés : photographie, reconstitution historique, enquête de terrain, montage d’images… Ces moyens contribuent à façonner la perception du réel, mais quels sont les supports qui en assurent la trace et la mémoire ? L’exposition peut-elle être cet espace dialectique, le lieu d’une archive vivante où converge l’attention des spectateurs ?

    "This morning I attentively observed the destruction of the world, then I went back to work"

    Artists : Éric Baudelaire, Jeremy Deller, Harun Farocki, Élise Florenty, Hans Haacke, Olivier Menanteau, Franck Leibovici, Frédéric Moser & Philippe Schwinger, Julien Prévieux, Bruno Serralongue, Sean Snyder, Taroop & Glabel, Carey Young.
    Curator : Keren Detton
    In this age of streaming and real-time information, image production is in the hands of a growing number of journalists, reporters and amateurs across the entire media range : a proliferation of documentary images that sets us wondering about the political power of artists. What might be art’s function today as a means of representation ? What role can artists still play in the mediation of reality ?
    The title of the exhibition, « This morning I attentively observed the destruction of the world, then I went back to work », is taken from Kafka’s Diaries. The sense of powerlessness it conveys has a very contemporary ring to it as popular uprisings multiply around the world. How might we now envisage the possibility of shared political commitment ? The exhibition brings together artists drawn to the media effects of « invisibilisation » of a historical or social collective situation ; artists whose approaches aim less at denouncing the ideological fabrication of images – with their implicit invisibility or overexposure – than at modifying media systems in a way that underscores their political, economic and psychological effects. While today’s endless stream of images is conducive to a feeling of derealisation, the works presented show ways of engaging with reality via subversive use of such tools as photography, historical reconstruction, field surveys and montage.


    Eric Baudelaire Moser & Schwinger Vue de l'exposition Vue de l'exposition Taroop & Glabel Olivier Menanteau Bruno Serralongue Eric Baudelaire Harun Farocki Jeremy Deller Franck Leibovici Julien Prévieux Carey Young

    Autour de l'exposition