• À venir

  • Actuellement

  • Année 2016

  • Année 2015

  • Année 2014

  • Année 2013

  • Année 2012

  • Année 2011

  • Année 2010

  • Année 2009

  • Année 2008

  • Année 2007

  • Année 2006

  • Année 2005

  • Année 2004

  • Année 2003

  • Année 2002

  • Année 2001

  • Année 2000

  • Année 1999

  • Année 1998

  • Année 1997

  • Année 1996

  • Année 1995

  • Année 1994

  • Année 1993

  • Année 1992

  • Année 1991

  • Général Bordure

    Du 4 octobre 2013 au 12 janvier 2014

    [English Below]

    Ariella Azoulay, Zanny Begg/Oliver Ressler, Patrick Bernier/Olive Martin, Marie Bouts/Till Roeskens, Minerva Cuevas, Robert Filliou, Philippe Rekacewicz, Katerina Šedá, Dierk Schmidt, Mona Vatamanu/Florin Tudor

    L’exposition «  Général Bordure  » invite à penser la plasticité des frontières géopolitiques et artistiques à travers différents usages du cadre, que ce soit en peinture, sculpture, vidéo ou photographie. La frontière qui délimite un espace politique, économique, géographique est avant tout une ligne de démarcation, construite historiquement, de façon à pouvoir signifier une position de domination. Comme le montre le découpage du continent africain lors de la conférence de Berlin en 1885, le dessin des cartes est moins stratégique qu’idéologique, et reflète en l’occurrence à la fois le déni des populations concernées et les rapports de force entre pays colonisateurs. S’inspirant des études postcoloniales qui déconstruisent les récits autorisés, les artistes modifient notre perception de l’histoire et de ses représentations. Enjeux de replis identitaires, les frontières physiques et symboliques sont aussi des espaces sociaux où se construisent des imaginaires en relation à d’autres cultures. L’exposition envisage ainsi la frontière non pas comme une ligne de séparation mais comme un horizon pour penser la construction des identités et questionner leurs manifestations. A l’échelle des continents, des pays ou des villes, la traversée des frontières révèle leurs discontinuités et leurs paradoxes, conduisant à réévaluer, voire renverser, les notions de proche et de lointain mais aussi de centre et de périphérie. Que ce soit par la cartographie, les formes documentaires ou participatives, les artistes envisagent la frontière comme un espace fictionnel, à partir duquel ils examinent le rapport conflictuel avec l’autre ou avec soi-même et inventent des usages critiques de l’espace.

    GENERAL BORDURE

    Artists:Ariella Azoulay, Zanny Begg/Oliver Ressler, Patrick Bernier/Olive Martin, Marie Bouts/Till Roeskens, Minerva Cuevas, Robert Filliou, Philippe Rekacewicz, Katerina Šedá, Dierk Schmidt, Mona Vatamanu/Florin Tudor Curator : Keren Detton

    The exhibition Général Bordure invites the visitor to consider the flexibility of geopolitical and artistic borders via different uses of context and words in painting, sculpture, video and photography. The frontier delimiting a political, economic or geographic space is above all a line of demarcation, historically constructed to indicate a position of dominance. As demonstrated by the carving-up of Africa at the Berlin Conference of 1885, cartography is less strategic than ideological, in this particular case reflecting both a total disregard for the peoples concerned and the power struggles between colonising countries. Drawing on postcolonial studies and deconstruction of official narratives, artists modify our perception of history and its representation. As well as being foci for cultural isolationism, physical and symbolic borders are social spaces in which imaginative notions of other cultures take shape. This is why the exhibition envisages borders not as lines of separation, but as horizons for thinking through the shaping of identities and challenging their manifestations. On the scale of continents, countries or cities, the crossing of borders lays bare their discontinuities and paradoxes, and leads to the reappraisal – and maybe even the reversal – of the concepts not only of near and far, but also of centre and periphery. Working via cartography or documentary or participatory forms, artists approach the frontier as a fictional space within which they can examine conflictual relationships with others or oneself and devise critical uses of that space.


    Dierk Schmidt Dierk Schmidt Dierk Schmidt Mona Vatamanu / Florin Tudor Mona Vatamanu / Florin Tudor Patrick Bernier / Olive Martin Marie Bouts / Till Roeskens Katerina Šedá Robert Filliou Zanny Begg / Oliver Ressler Philippe Rekacewicz Ariella Azoulay Ariella Azoulay Minerva Cuevas

    Autour de l'exposition