• À venir

  • Actuellement

  • Année 2016

  • Année 2015

  • Année 2014

  • Année 2013

  • Année 2012

  • Année 2011

  • Année 2010

  • Année 2009

  • Année 2008

  • Année 2007

  • Année 2006

  • Année 2005

  • Année 2004

  • Année 2003

  • Année 2002

  • Année 2001

  • Année 2000

  • Année 1999

  • Année 1998

  • Année 1997

  • Année 1996

  • Année 1995

  • Année 1994

  • Année 1993

  • Année 1992

  • Année 1991

  • Marcel Dinahet

    21 avril - 24 juin 2001

    [English Below]
    Marcel Dinahet
    né en 1943, vit à Rennes
    Les œuvres de Marcel Dinahet entretiennent depuis toujours une étroite proximité avec le littoral et le milieu subaquatique. Si elles utilisent essentiellement la vidéo, elles s’ancrent dans une pratique de sculpteur.
    Au début des années 80, l’artiste immerge ses sculptures dont il enregistre l’évolution - de la sédimentation jusqu’à leur totale disparition - à l’aide de films et de photographie réalisés lors de plongées. L’intérêt de Marcel Dinahet s’exerce alors sur la mise en exposition de ces documents vidéo, photographiques et sonores qu’il aborde toujours comme des éléments sculpturaux. Laissant les objets déposés dans les fonds marins à leur devenir, il se consacre ensuite à une pure observation de cette zone frontière entre la terre et la mer. Ses investigations le long de la côte bretonne s’étendent sur toute la façade atlantique et aux côtes de la Méditerranée.
    En 1995, il initie un projet intitulé Les Finistères : il s’agit d’un périple qui part du nord de l’Ecosse pour aboutir au sud du Portugal. Les enregistrements sonores et vidéos qu’il réalise relient huit avancées terrestres qui sont aussi des sites géographiques de forte identité. Les premières étapes de ce voyage ont été montrées au Quartier en 1998. La présente exposition sera l’occasion de voir cette œuvre dans sa version achevée en 1999 et de présenter les suites de ce travail qui se déplace aujourd’hui dans les ports, les plages et les chantiers navals. Les installations qui en résultent mettent en scène des images très étonnantes. Tournées avec une caméra abandonnée au mouvement des eaux, à ceux du corps qui se déplace, elles témoignent d’une sorte de vision sans regard comme si le paysage se filmait lui-même.

    Marcel Dinahet
    born 1943, lives in Rennes
    The works of Marcel Dinahet have always been intimately bound up with the coast and the underwater environment. While his main tool is video, his practice is rooted in sculpture.
    At the beginning of the 1980s Dinahet began sinking his sculptures and then recording what happened, from the process of sedimenation to their total disappearance, in films and photographs taken when diving. Dinahet’s interest initially focused on the exhibition of these videographic and photographic documents, which he always treated as sculptural elements. Subsequently, he left these objects on the seabed to their fate and began spending his time observing the frontier between sea and land. His investigations covered the Atlantic coast of Brittany but also took in the Mediterranean.
    In 1995 he began a project entitled Les Finistères (Land’s Ends). This involved a journey from the northern tip of Scotland to the southern corner of Portugal. During this progress he made sound and video recordings linking together eight points along the coast where the land thrusts out into the sea – eight points with a very distinctive geographical identity. The results of the first stages were shown at Le Quartier in 1998. This new exhibition will offer a view of the complete work, which he finished in 1999, as well reporting from the exploration of ports, beaches and shipyards that he has undertaken since. The resulting installations feature some very surprising images. Shot with a camera allowed to ride with the movement of the tide, or of bodies, they embody a kind of vision without a gaze, as if the scene was somehow filming itself.


    Marcel Dinahet Marcel Dinahet Marcel Dinahet Marcel Dinahet Marcel Dinahet Marcel Dinahet Marcel Dinahet Marcel Dinahet Marcel Dinahet

    Autour de l'exposition