• À venir

  • Actuellement

  • Année 2016

  • Année 2015

  • Année 2014

  • Année 2013

  • Année 2012

  • Année 2011

  • Année 2010

  • Année 2009

  • Année 2008

  • Année 2007

  • Année 2006

  • Année 2005

  • Année 2004

  • Année 2003

  • Année 2002

  • Année 2001

  • Année 2000

  • Année 1999

  • Année 1998

  • Année 1997

  • Année 1996

  • Année 1995

  • Année 1994

  • Année 1993

  • Année 1992

  • Année 1991

  • Olivier Agid

    20 janvier - 1 avril 2001

    “Acte image”

    [English Below]
    Olivier Agid : Acte image
    né en 1951, vit à Paris
    Depuis plus de vingt ans, Olivier Agid développe un système d’écriture en images avec lequel il agit très concrètement dans le champ social et politique.
    Peintre, architecte de formation, il entreprend au début des années 70 de constituer une banque de données graphiques en "notant“ des aspects du monde environnant. Il travaille alors à une étude importante sur les périphéries urbaines. Avec des groupes très divers, il mène des actions expérimentales faites de "situations vivantes“ qui visent à modifier la perception de l’espace social.
    Au cours des années 80, son système d’écriture en images évolue avec l’utilisation de l’infographie et produit une analyse élaborée des mécanismes de fonctionnement de la société : l’organisation de ses activités, ce qu’elle génère ou produit en terme d’échanges ou de comportements. Dans l’espace urbain, les interventions d’Olivier Agid changent d’échelle. Il construit d’immenses "tableaux vivants“ à la dimension d’une ville ou d’un site, en France et à l’étranger, habités par de multiples expériences, installations éphémères, concerts-images, événements, sculptures monumentales. Ces opérations impliquent des négociations avec de multiples partenaires (institutions, entreprises, associations, industries). Elles donnent lieu à une post-production polymorphe : livres, disques, CD-Rom, diaporamas, vidéos, peintures, dessins, images numériques, objets.
    Au Quartier, l’exposition témoigne d’une entreprise artistique à laquelle Olivier Agid a donné un nom : "A“. L’œuvre y est envisagée comme un processus, elle est "négociée en images, résolue en actes dans la cité et retranscrite au sein d’une post-production multiforme“.

    Olivier Agid : Acte image
    born 1951, lives in Paris
    Over the last twenty years or so, Olivier Agid has been developing a system of writing in images which he uses to intervene in the social and political fields.
    A painter and trained architect, at the turn of the 1970s he set out to constitute a graphic data bank by “noting” and recording aspects of the built environment. At the time he was working on a major study of outer city areas. With a group of young people, he carried out experimental actions in the suburbs, creating “living situations” that made it possible to alter perceptions of the social space.
    His system of writing in images evolved during the 1980s with the adoption of computer graphics, now leaning towards a highly sophisticated analysis of social mechanisms, looking at the organisation of activities in society and the kinds of exchanges and behaviour that these systems generate. Agid’s interventions in urban space now began to up their dimensions. He built huge “tableaux vivants” on the scale of a town or site, assembling all kinds of experiences, concerts of images, ephemeral installations, events and monumental sculptures. These operations called for negotiations with numerous partners (institutions, enterprises, associations, industries). They gave rise to a multifaceted output, with books, discs, CD-ROMs, slide shows, videos, paintings, drawings and digital images.
    His exhibition at Le Quartier is related to an artistic enterprise that Agid refers to by the name “A”. Work here is envisaged as a process : it is “negotiated in images, resolved in acts in the city and retranscribed within a multiform postproduction process.”


    Olivier Agid Olivier Agid Olivier Agid Olivier Agid Olivier Agid Olivier Agid Olivier Agid Olivier Agid Olivier Agid

    Autour de l'exposition