• À venir

  • Actuellement

  • Année 2016

  • Année 2015

  • Année 2014

  • Année 2013

  • Année 2012

  • Année 2011

  • Année 2010

  • Année 2009

  • Année 2008

  • Année 2007

  • Année 2006

  • Année 2005

  • Année 2004

  • Année 2003

  • Année 2002

  • Année 2001

  • Année 2000

  • Année 1999

  • Année 1998

  • Année 1997

  • Année 1996

  • Année 1995

  • Année 1994

  • Année 1993

  • Année 1992

  • Année 1991

  • Sophie Ristelhueber - Kees Visser

    21 avril - 10 juin 2007

    [English Below]
    Sophie Ristelhueber
    Née à Paris en 1949, vit à Paris
    Sophie Ristelhueber s’intéresse aux formes données à la réalité à travers ses représentations, à la manière dont l’image, la narration ou l’énoncé leur donnent corps et consistance. Recourant à la photographie et à l’installation, l’artiste explore les notions de paysage, de territoire ou de site travaillés par la mémoire et l’histoire dont elle cherche l’empreinte. Dans sa relation à l’image, elle marque toujours sa distance avec un medium prompt à revendiquer un pouvoir informatif. Elle en travaille la mise en scène avec beaucoup d’exigence, sans théâtralisation. Ses travaux utilisent aussi les mots et la liste ou l’énumération. Le dit ou le non-dit, l’ellipse, y sont comme dans ses photographies le moyen de questionner la construction du sens et les formes de saisie du monde.

    Kees Visser
    Né à Heemstede (Pays-Bas) en 1948, vit à Haarlem
    L’œuvre de Kees Visser appartient au registre d’une abstraction sensible. Elle occupe le territoire du monochrome de manière inédite. Le travail de l’artiste se développe à partir de formes simples, issues du rectangle, dont la stricte géométrie est légèrement altérée. Soumises à des jeux d’inversion et de permutation, ces formes se déclinent en des suites colorées, véritables partitions chromatiques dont le rythme et les nuances sont rigoureusement calculés. Exécutées le plus souvent sur papier, parfois à même le mur, ces oeuvres ont une réelle aptitude à s’emparer de l’espace de leur présentation. En travaillant avec les données de l’architecture, Kees Visser offre au visiteur une véritable expérience perceptive.

    Sophie Ristelhueber
    Paris 1949, now living in Paris
    Sophie Ristelhueber is interested in the forms given to reality in representations and the way image, narration, and verbal expression clothe them in material form. She uses photography and installations to explore notions of landscape, territory, and site, as reworked in memory and history, whose traces she explores. In her relationship to images, she always marks her distance by using a medium which openly displays its own informative role. She works on the staging of her images with great thoughtfulness but with no hint of theatrics. Her works also use words and lists or enumeration. Both here and in her photographs, the explicit, the implicit and the ellipse are used to question the construction of meaning and the forms in which we comprehend the world.

    Kees Visser
    Heemstede (The Netherlands) 1948, now living in Haarlem
    Kees Visser’s work draws on a register of sensitive ab-straction. It represents a brand new approach to the field of monochrome. The artist’s work develops from simple shapes, based on rectangles whose strict geometrical form is slightly distorted. The shapes are inverted, transposed, and repeated in series of various colours to form chromatic scales whose rhythm and shades are carefully calculated. Kees Visser’s works, usually drawn on paper, sometimes directly on the wall, display a real capacity for taking over the space in which they are presented. By working within the constraints of the architecture of the exhibition space, Kees Visser invites the visitor to enjoy a genuine experience of perception.


    Sophie Ristelhueber Sophie Ristelhueber Sophie Ristelhueber Kees Visser Kees Visser Kees Visser

    Autour de l'exposition