• À venir

  • Actuellement

  • Année 2016

  • Année 2015

  • Année 2014

  • Année 2013

  • Année 2012

  • Année 2011

  • Année 2010

  • Année 2009

  • Année 2008

  • Année 2007

  • Année 2006

  • Année 2005

  • Année 2004

  • Année 2003

  • Année 2002

  • Année 2001

  • Année 2000

  • Année 1999

  • Année 1998

  • Année 1997

  • Année 1996

  • Année 1995

  • Année 1994

  • Année 1993

  • Année 1992

  • Année 1991

  • Uwe Loesch

    25 septembre - 28 novembre 1993

    "Faire le beau"

    Méfiez-vous de ce réflexe stupide qui vous amène à vous prononcer sur l’origine d’un travail. Et dans le cas présent, quels indices pourraient vous amener à penser "c’est typiquement allemand" ? Je n’en vois pas d’autres que la langue employée et la géographie des lieux cités. Une certitude cependant, son œuvre se distingue nettement de celles de ses contemporains, allemands ou pas.
    L’affiche allemande est une galaxie d’autant plus étendue qu’elle perpétue depuis ses origines une tradition de qualité. Parler d’un style de l’affiche allemande est par principe réducteur même si, sur certaines périodes, on peut distinguer le style particulier de certaines "écoles".
    Uwe Loesch a développé un langage en rupture avec l’esthétique de cette "école". À la richesse d’une photographie, à la perfection quasi publicitaire, il oppose son ascétisme graphique : des éléments minimalistes, graphiques ou photographiques, le contour d’une main au crayon, la trace d’une silhouette bombée, la pauvreté d’une photo Polaroïd floue… L’image est nue, sans artifice, incontournable, elle a de plus cette particularité d’être plate, sans illusion de la troisième dimension que peut suggérer la photographie.


    Vue de l'exposition Vue de l'exposition

    Autour de l'exposition