Hyperthyroïdie -Symptômes - traitement - diagnostic - causes

L’hyperthyroïdie, ou hyperthyroïdie (hyperthyroïdie latine ou hyperthyroïdie) est définie comme une maladie résultant d’une production excessive d’hormones thyroïdiennes. Parfois, cette maladie résulte d’un traitement par des quantités excessives d’hormones thyroïdiennes, de troubles métaboliques ou d’une altération des activités liées aux récepteurs thyroïdiens.

La glande thyroïde est l’organe responsable d’une partie de l’équilibre hormonal de l’organisme, et les maladies qui lui sont associées comptent parmi les maladies les plus courantes du système hormonal. Les hormones thyroïdiennes sont responsables du contrôle et du contrôle du système énergétique de l’organisme. Ainsi, ils affectent le système nerveux, le cerveau, le cœur, le métabolisme des glucides et même la fonction cardiaque. L’influence sur le métabolisme peut entraîner une augmentation du cholestérol, une détérioration de l’état des os et même l’ostéoporose en cas d’insuffisance de la glande thyroïde. La glande thyroïde affecte tous les organes. De nombreux symptômes difficiles à définir d’un organisme défectueux peuvent servir de base à une visite chez un endocrinologue.

Le rôle de la glande thyroïde est de libérer des hormones qui agissent sur tous les tissus, participent au métabolisme et aux autres processus de vie de l’organisme. Un élément clé du bon fonctionnement de ces processus est une dose adéquate d’iode. Sa carence et son excès peuvent entraîner un dysfonctionnement du bon fonctionnement de la glande thyroïde. Les conséquences de sa carence sont malheureusement très fréquentes, et ce sont elles, comme l’hypertrophie de la glande thyroïde et des nodules qu’elle contient. La maladie peut survenir à tout âge. En raison du système hormonal plus compliqué, les maladies thyroïdiennes sont environ 6-7 fois plus fréquentes chez les femmes.

Il existe différentes formes d’hyperthyroïdie

Il existe différentes formes d'hyperthyroïdie

Il peut arriver que l’hyperthyroïdie ne soit pas ressentie par le patient, mais elle peut aussi entraîner une perte soudaine de vie. Elle peut prendre une forme caractéristique et facilement reconnaissable, mais aussi une forme latente qui, au premier diagnostic, peut indiquer une entité pathologique complètement différente de l’hyperthyroïdie. Les symptômes de l’hyperthyroïdie peuvent être caractérisés par une sensation constante de chaleur, des tremblements des mains, une fréquence cardiaque arythmique et une variété d’anomalies connexes qui se produisent de différentes façons chez chaque personne.

La division des maladies thyroïdiennes dépend du processus des changements précédents dans la glande elle-même. Lorsque ce processus se développe d’abord dans l’organe lui-même, il est appelé primaire, et lorsque l’hyperactivité affecte d’autres organes, il est appelé secondaire. En outre, il y a des symptômes de fausse couche de la glande thyroïde, dans laquelle seulement une partie des symptômes d’une glande dysfonctionnement est présente.

L’hyperthyroïdie de la glande thyroïde n’est pas la même dans tous les cas.

L'hyperthyroïdie de la glande thyroïde n'est pas la même dans tous les cas.

L’évolution de l’hyperthyroïdie dépend de l’âge du patient, de la forme de la maladie, de sa durée et d’autres maladies connexes. Les personnes âgées atteintes d’hyperthyroïdie présentent une faiblesse et une apathie générales. Les cas les plus graves impliquant des patients sont associés à la maladie de Graves pendant la période de tempête thyroïdienne. La glande thyroïde non traitée est l’une des complications les plus graves de l’hyperthyroïdie. Une augmentation soudaine des hormones thyroïdiennes affecte les hormones du stress, y compris le cortisol. Ce processus conduit à l’inconscience, à l’insuffisance cardiaque et aux battements de chaleur. Une telle percée se produit lors d’une infection ou d’une maladie aiguë, comme une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Elle peut également être causée par une chirurgie ou un accouchement.

Un exemple d’hyperthyroïdie primaire est la maladie de Graves-Basedow associée à l’intensité de l’activité hormonale de la glande. Ceci est dû à la production excessive d’anticorps stimulant la glande thyroïde pour produire des hormones.

Près de deux pour cent de la population est atteinte de maladies liées à l’hyperthyroïdie. Malheureusement, malgré le haut niveau de sensibilisation, les signes de la maladie sont souvent ignorés. Cette approche est courante chez les médecins et les patients, et ils s’habituent le plus souvent à l’inconvénient et essaient de vivre avec lui. Ne pas guérir la maladie ne peut qu’entraîner des conséquences plus graves qui peuvent être évitées. Si vous êtes au courant d’une affection comme l’hyperthyroïdie, vous devriez faire beaucoup plus attention à contrôler cette glande.